Article L247

(c) Spy

Re: Article L247

Messagede Air-one » 12 Nov 2012, 12:36

fastrunner a écrit: marie toi pour avoir une réduc sur les impôts du revenu :lol: (au moins 50%) ... ou travaille au noir :euh:


Pour le premier, ça ne marchait que la première année (si tu te mariais en milieu d'année), mais tu ne fais plus 3 déclarations de revenus depuis 1 ou 2 ans l'année du mariage !
Pour la seconde, c'est clairement ce qu'avait dit Berlusconi en Italie :ooo:
776 cv au garage ... le tout réparti sur 9 engins motorisés !
Avatar de l’utilisateur
Air-one
Boulet
 
Messages: 724
Inscription: 28 Oct 2011, 08:33

Re: Article L247

Messagede fastrunner » 12 Nov 2012, 19:54

oki
bon j'ai du berlusconi dans le sang alors, mais c'est mauvais signe :lol:
Image
Avatar de l’utilisateur
fastrunner
Boulet
 
Messages: 332
Inscription: 17 Juin 2004, 07:56
Localisation: FR,UK,TH,D

Re: Article L247

Messagede Air-one » 13 Nov 2012, 12:23

fastrunner a écrit:oki
bon j'ai du berlusconi dans le sang alors, mais c'est mauvais signe :lol:


tout le monde en a un peu je crois ... pour ma part, lors des quelques coups de mains aux potes, on s'échange des services (une révision contre un peu de maçonnerie, une purge de freins contre une bouteille de pif :beer: , ...) => pour moi, ce n'est pas du travail au noir (il faut qu'il y ait une relation de "hiérarchie" légalement), mais un échange de services : ça n'est pas monnayable, donc pas taxable ? :8
776 cv au garage ... le tout réparti sur 9 engins motorisés !
Avatar de l’utilisateur
Air-one
Boulet
 
Messages: 724
Inscription: 28 Oct 2011, 08:33

Re: Article L247

Messagede Joe » 14 Nov 2012, 11:56

De toute façon, le travail au noir ça reste du travail, une composante de l'économie soumise à la loi de l'offre et de la demande.

En période de crise :
- Plus de chômeurs disposés à bosser au noir
- Plus de ménages appauvris donc tentés par le recour au travail au noir
... la boucle est bouclée

Moi je ferai bien du travail au noir mais je sais rien faire en fait :D
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: Article L247

Messagede Ravioliv » 19 Nov 2012, 20:40

Bon les gars, mon dossier est en cours, apres tout! :devil:

http://news.autoplus.fr/news/1461038/al ... ement-prix

il semblerait que le ministère de l’Économie veuille rendre cette baisse davantage pérenne… du moins pour les plus démunis. Ces derniers se verraient en effet proposer une allocation carburant


et le meilleur pour la fin ( attention private joke inside!!! )
la Fondation Abbé Pierre, proposant pour ces mêmes personnes à faibles revenus la mise en place de "chèques carburant", un peu à la manière des Ticket restaurant.


Sans dec quand je vois ce qu'on claque en essence pour les diverses activités circuit, je pense que ca serait la moindre de chose d'etre dédommagé!!!!
“When you see the tree you're about to hit, it's called understeer. When you can only hear and feel it, it's oversteer”
Walter Rohrl


Image
Avatar de l’utilisateur
Ravioliv
Boulet
 
Messages: 7887
Inscription: 17 Juin 2004, 07:19

Re: Article L247

Messagede guechlele » 20 Nov 2012, 18:35

Ravioliv a écrit:Bon les gars, mon dossier est en cours, apres tout! :devil:
la Fondation Abbé Pierre, proposant pour ces mêmes personnes à faibles revenus la mise en place de "chèques carburant", un peu à la manière des Ticket restaurant.


LoL le post de Clem jusqu'au bout !!! :mdr:
Avatar de l’utilisateur
guechlele
Boulet
 
Messages: 658
Inscription: 05 Jan 2009, 11:47
Localisation: Cherbourg

Re: Article L247

Messagede Air-one » 21 Nov 2012, 07:02

Ravioliv a écrit:Bon les gars, mon dossier est en cours, apres tout! :devil:

http://news.autoplus.fr/news/1461038/al ... ement-prix

il semblerait que le ministère de l’Économie veuille rendre cette baisse davantage pérenne… du moins pour les plus démunis. Ces derniers se verraient en effet proposer une allocation carburant


et le meilleur pour la fin ( attention private joke inside!!! )
la Fondation Abbé Pierre, proposant pour ces mêmes personnes à faibles revenus la mise en place de "chèques carburant", un peu à la manière des Ticket restaurant.


Sans dec quand je vois ce qu'on claque en essence pour les diverses activités circuit, je pense que ca serait la moindre de chose d'etre dédommagé!!!!



J'ai lu un article sur la parisien qui parlait de ça ... les titulaires de la CMU auraient le droit à ces chèques carburant : dois-je vous rappeller que dans les titulaires de la CMU, il y a les gens du voyages ?

=> pas difficile pour nous (surtout pour moi) pour être reconnu officiellement comme manouche ... donc on devrait avoir le droit à ces chèques ! :D

Sans déconner, ils vont en bouffer du chèque carburant les vrais manouches (qui vivent dans des caravanes double essieus à jantes alu) : ça consomme un max un cayenne turbo S avec une double essieu au cul :eek:
776 cv au garage ... le tout réparti sur 9 engins motorisés !
Avatar de l’utilisateur
Air-one
Boulet
 
Messages: 724
Inscription: 28 Oct 2011, 08:33

Re: Article L247

Messagede Ravioliv » 21 Nov 2012, 10:24

Allez on elargi le sujet, qui fait grand bruit dans le petit monde des frontaliers Suisse qui eux aussi vont bientot etre obligé de cotiser a la CMU.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/0 ... -vises.php

Les salariés français cotisent pour la maladie au taux moyen de 13,55% mais la part du salarié est minime (0,75%) par rapport à celle de l'employeur (12,80%).


Donc en gros vu que pour les Francais ce sont les boites qui paient votre couverture santé, si ca s'applique aux Frontaliers de maniere obligatoire, les 13.55% seront de leur poche! Vu les montant des salaires ca fait un sacré coup de pelle!...
Autre option, prendre la CMU et la payer a hauteur de 8%, ce qui est tres cher au regard des couverture limitées...donc obligation de prendre une mutuelle privée en plus....
Autant dire que ca panique un peu ici au niveau des Frontaliers avec deja des gens qui demenagent en Suisse pour éviter ca ( ce qui ceci dit est pas une mauvaise chose de mon point de vue...vu les avantages financiers des frontaliers ca ré-equilibre un peu )


Sinon y a ca qui est assez edifiant pour comparer la viabilité des systemes de santé....
Tel que calculés par le GTE (Groupement des Transfrontaliers Européens), les cotisations annuelles sont les suivantes pour un couple avec deux enfants et un revenu fiscal de 116.000 euros suivant les différentes options :
assurance privée : 3.911 €
CMU française : 8.567 € (taux de 8%) (oblige à prendre en sus une couverture complémentaire)
LAMal suisse : 13.000 € (la loi suisse rend obligatoire l’affiliation à l’une des nombreuses caisses d’assurance maladie qui sont en concurrence, l’assuré ayant la possibilité de changer de caisse sans pénalité. Ces caisses sont privées, et il n’existe pas de caisse publique d’assurance maladie).
Assurance maladie française : 14.457 € (au taux de 13,55%, c’est-à-dire l’addition de la cotisation patronale à 12,8% et salariale à 0,75%). Ce qui n’empêche pas ce régime d’être chaque année en lourd déficit.


Donc en conclusion, les frontaliers etants penalisés sur la cotisation CMU, ils pourront se rattraper avec les cheques carburant!!! :mdr:
“When you see the tree you're about to hit, it's called understeer. When you can only hear and feel it, it's oversteer”
Walter Rohrl


Image
Avatar de l’utilisateur
Ravioliv
Boulet
 
Messages: 7887
Inscription: 17 Juin 2004, 07:19

Re: Article L247

Messagede b-boy » 21 Nov 2012, 18:07

En Allemagne c'est 50/50 entre le salarié et la boite pour l'assurance maladie.
Image
Track toy: megane GT3 RS! :-D
Avatar de l’utilisateur
b-boy
Boulet
 
Messages: 6207
Inscription: 17 Juin 2004, 07:37

Re: Article L247

Messagede Raisonnable » 21 Nov 2012, 18:41

Je suis un grand naïf car que ce soit le patron ou l'ouvrier j'ose espérer que c'est pas loin d'être la même chose. Je veux dire par là que le coût du travail pour l'employeur doit forcément se répercuter de manière importante sur le salaire de l'employé... Après la CMU avec les frontaliers je comprends pas grand chose... Logiquement celui qui cotise à la caisse française devrait avoir droit aux soins en France et celui qui cotise en Suisse devrait avoir droit aux soins en Suisse. S'ils veulent se soigner là où ils ne cotisent pas, il me semble logique que ne participant pas, ils n'en bénéficient pas ou doivent payer leurs soins. C'est pas comme ça que ça marche?
"Laisse tomber papy, tu n'peux rien contre la génétique, je suis programmé pour la vitesse"
Avatar de l’utilisateur
Raisonnable
Boulet
 
Messages: 1753
Inscription: 19 Juin 2004, 17:21
Localisation: Meaux

Re: Article L247

Messagede Ravioliv » 21 Nov 2012, 21:33

ca marche comme ca

En tant que travailleur frontalier résident en France souhaiter vous assurer pour la maladie, vous bénéficiez du droit d’option, et avez le choix entre 3 régimes d’assurance santé. L’une de ces possibilités, la CMU frontalier (Couverture Maladie Universelle), vous permet d’être affilié au régime général français d’assurance maladie, la Sécurité sociale.
Sa couverture n’est pas suffisante ni satisfaisante pour prendre en charge tous les soins, aussi est-il vivement recommandé de souscrire une assurance complémentaire ou Mutuelle.


En fonction de l’Accord sur la libre circulation des personnes entre la Suisse et l’Union européenne les frontaliers occupés en Suisse sont au bénéfice d’un droit d’option pour leur assurance de soins.
Ils peuvent choisir de s’assurer auprès du régime fédéral d’assurance maladie (LAMal), du régime général de sécurité sociale (CMU) ou auprès d’une assurance privée.


Logiquement celui qui cotise à la caisse française devrait avoir droit aux soins en France et celui qui cotise en Suisse devrait avoir droit aux soins en Suisse

Le truc c'est que qu'e France c'est l'employeur qui cotise en grande partie pour la secu du salarié alors que dans le cas d'un frontalier, son entreprise Suisse ne va pas cotiser a la secu Francaise....
Donc si tu imposes aux frontaliers de cotiser a la secu, c'est 100% a leur charge donc beaucoup plus lourd financierement....et tout ca pour une couverture limitée obligeant le recours a une mutuelle....

Apres pour l'endroit ou sont prodigués les soins, le probleme c'est qu'en zone frontaliere il n'y pas toujours les infrastructures ( maternité par exemple ) donc soit beaucoup de route a faire, soit se faire soigner en suisse...ce qui est le cas de beaucoup de frontaliers du coup....

voila :D
“When you see the tree you're about to hit, it's called understeer. When you can only hear and feel it, it's oversteer”
Walter Rohrl


Image
Avatar de l’utilisateur
Ravioliv
Boulet
 
Messages: 7887
Inscription: 17 Juin 2004, 07:19

Précédente

Retourner vers Parlagement

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité