[PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Le forum du Supervroum !

[PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 29 Nov 2015, 10:49

Préambule

Ma rencontre avec la Porsche 964 RS a commencée par l'achat en juillet 1999 d'un modèle d'occasion acquis dans une concession de Clermont-Ferrand et qui s'est terminée 2 mois plus tard dans le grillage du circuit du Grand Sambuc, au bout de la ligne droite, après une rupture des freins.

Près de 3ans (et un procès gagné en 1ère instance et en appel contre le concessionnaire Porsche) plus tard nous étions donc à la recherche d'une nouvelle RS.
Entre temps le prix avait changé, une belle RS se trouvant à 45 K€ alors que j'avais payé la précédente un peu moins de 40.

Et c'est au prix de 45K€ que je relevais un jeudi de fin juillet 2002, sur l'Argus (le journal hebdomadaire à l'époque) l'annonce d'une 964RS, 1ère main, 29Kkm, préparée en 3,8l en 1994, livrée neuve en France, de couleur noire, visible chez International Motors à Versailles.
J'appelais immédiatement et rdv était pris pour le samedi suivant.
Nous nous retrouvâmes avec mon épouse et un ami spécialement venus de Lyon par le train afin d'ausculter la bête :
Pneus av d'origine, disques usés normalement mais sans crique, aucune trace d'éclat sur le bouclier avant, pas de réglage châssis piste (tout cela laissant penser que les assertions du garagiste selon lesquelles elle n'avait jamais connu un circuit étaient fondées), sans les adhésifs Carrera RS latéraux (ouf!), facture de préparation en 3,8l, carnet d'entretien, parquée en garage protégé dans le 16ème de Paris et un propriétaire multi-possesseur de voitures de luxe, expliquant sans doute le faible kilométrage de l'auto.
Essai autour de Versailles (pas le mieux pour essayer une voiture comme celle-là), passage sur un pont, 4h d'examen et de discussion (mon ami lyonnais est TRES suspicieux) et à notre départ, option jusqu'au lundi suivant.
Achat confirmé le lundi sans possibilité de rabattre le prix, la négociation ne se faisant finalement que sur la CG, les plaques et le plein d'essence qui seront finalement inclus dans l'enveloppe. Cette RS après un WE de réflexion, bien que l'une des plus chères du marché à l'époque était également la plus belle disponible.


Caractéristiques techniques

D'origine, la 964 RS est une dérivée route de la Porsche 964Cup de 1990 fabriquée de fin 91 à fin 92 à un peu moins de 2300 ex au prix de 580KF (≈124K€ actuels).
Le moteur est de 3,6 de cylindré avec une puissance de 260cv à 6100T/mn et 325 Nm à 4800 T/mn au lieu de respectivement 250 et 310 pour la carrera 2 et 265 et toujours 310Nm pour la Carrera Cup de 1990.
Les modifications portent essentiellement sur la cartographie avec un boîtier électronique spécifique, un régime moteur maxi relevé à 6720 T/mn et un rupteur intervenant à 7000 T/mn.
La transmission passe par un volant moteur allégé, une commande de boîte raccourcie et des synchros aciers issus de la Cup.
Au niveau du freinage, la RS hérite de l'amplificateur des Turbo et C4, d'une pression de régulation d'Abs augmentée et de maîtres cylindre au diamètre et au facteur d'assistance majorés, des étriers et disques av de Turbo 3,3l.
Les jantes sont de 17', en magnésium, permettant malgré leur plus grande largeur de gagner plus de 10kgs sur une C2 ou une Cup en masse non suspendue, moins larges à l'arrière toutefois que celles de Cup qui elles restent en alu.
De grosses modifications seront faites sur la caisse (soudée en grande partie), le châssis rigidifié à l’extrême (rotules de jambes de force vissées directement sur la carrosserie au profil spécifique (droite-gauche) permettant de plus grands réglages de carrossage), de grosses barres stab réglables et des combinés Bilstein au tarage très dur. La caisse est rabaissée (10cm du sol av 11 arrière).
Un différentiel autobloquant 20/100% est monté de série.
Le gain de poids sera recherché dans les plus petits détails que ce soit (liste non exhaustive) par l'absence d'insonorisant, la réduction de l'épaisseur des vitres (qui sur les portes seront à ouverture manuelle), les portes à ouverture par sangle, l'absence d'anti-brouillard (remplacés par des caches plastique transparents), la moquette amincie, l'absence de direction assistée, de radio ou de dégivrage, d'essuie-glace arrière, de fermeture centralisée, d'anticorrosion. 1l seulement de lave-glace, une batterie et un faisceau électrique allégés et un capot en aluminium. Les baquets allégés hérités de la 968CS (mais tout de même en 2 couleurs de cuir accordées à la peinture de la carrosserie), prennent la place des sièges électriques de la C2.
Cet arsenal permet d'atteindre un poids de 1220kgs contre 1350 pour une C2 hors option.
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 29 Nov 2015, 10:51

Vie de notre RS - Chapitre 1

Le temps des virements bancaire, immatriculation...il se passe une grosse quinzaine avant que nous prenions possession de notre voiture à Versailles. Nous profitons du retour sur Orléans pour passer dans un garage ami effectuer une vidange, le changement de liquide de frein (pour du haute performance) et un réglage châssis.
Les performances spécifiques de cette voiture modifiée en 94 par un préparateur lyonnais à l'aide du kit usine en 3,8 litre ne nous paraissent pas particulièrement sensibles sur la route. Ce kit consiste pourtant outre le passage aux 3,8l ≠3,6l, au changement des arbres à came, le montage de coupelles de soupapes renforcées, un débitmètre à fil chaud spécifique et l'adaptation du boîtier électronique. Le montant de la facture payée par le précédent propriétaire était supérieur à 84KF !
Il en avait profité pour faire monter des écopes av à la place des faux anti-brouillards et 1 barre anti-rapprochement. La voiture était ainsi censée développer 320cv au lieu de 260 !

Modifications - Chapitre 1

Monte pour le circuit d'un jeu de jantes de C2 que je possédais en double de mon ancienne C2, que nous faisons peindre en jaune canari et sur lesquelles nous montons des pneus Pirelli Pzero Corsa.
Pose de plaquettes Pagid noires
Les coussins des baquets en cuir se révélant très glissant, nous les recouvrons d'un superbe tissu écossais rouge et jaune dans l'esprit des tissus recouvrant les sièges des 2,0 des années 60.
Pose d'une barre reliant les points d'accrochages des ceintures arrière d'origine (non montées sur la RS qui n'a pas de siège arrière) afin de pouvoir passer les sangles des harnais.
Remplacement des écrous de roues en titane par des écrous en acier

A la conduite - Chapitre 1

Sur la route

Très dure, très très dure, on a l'impression qu'il n'y a aucun amortissement, le moindre gravier sur la route se ressent comme une marche d'escalier, la direction est très directe, l'absence d'assistance ajoutée à un angle de braquage ridicule rend les manœuvres d'une extrême difficulté.
Les roues suivent la moindre irrégularité de la chaussée, les bruits de transmission et de boîte de vitesse sont omniprésents et couvrent par moment les bruits du moteur.
La conduite aux vitesses légales demande une concentration à 100% pour rester sur la route, le freinage surpuissant est facile à gérer, son assistance faisant beaucoup dans son confort d'utilisation.

Sur Circuit

Tous les défaut révélés par la route se transforment en qualités.
Dès un rythme soutenu la RS se découvre précise, facile à placer à la moindre sollicitation du volant et réagissant parfaitement aux transferts de masse, tournant au frein sans être en aucune façon piégeuse. Le freinage justement ne faiblit jamais.
Le hic...Ma voiture n'a aucun couple sous 4000T/mn.
A la sortie de l'épingle avant la ligne droite des stands à Croix en Ternois, je me fais doubler par des 3,2 ! Grosse déception.
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 29 Nov 2015, 10:52

Vie de notre RS - Chapitre 2

Suite à une rencontre malencontreuse sur le circuit de Magny-Cours à Adélaïde avec une 996GT3 MKI à la fois Suisse et très mal élevée, en compagnie de notre ami Joseph, et étant donné le changement nécessaire de l'aile avant gauche et du pare-choc avant, nous en profitons pour faire monter un radiateur d'huile à l'avant gauche en plus de celui d'origine qui est à l'avant droit.
Nous en profitons également pour faire une peinture complète.
L'opportunité se présentant d'acheter un échappement spaghetti copie d'un modèle monté sur une 993GT qui avait gagné la coupe de France des GT, décision fut prise de le monter sur notre RS après une adaptation nécessaire nécessitant entre autre la suppression du chauffage.

Modifications - Chapitre 2
Montage d'un radiateur d'huile à l'avant droit

Image

Décapage et peinture dans leur gris d'origine des jantes alu jaunes sur lesquelles nous montons nos pneus de route.
Peinture en orange des jantes magnésium qui deviendront nos jantes de piste.
Monte de semi-slicks Toyo nouveaux sur le marché et 1/3 moins chers que les Pzero Corsa.
Essai de Pagid bleues en remplacement des noires.
Montage d'un échappement spaghetti

Image

Nous sommes en 2004/2005 et la voiture a déjà 55000 km dont environ 10000 de piste.

A la conduite - Chapitre 2

Sur la route
Pas de grosse modification sensible au volant, mais pour ce qui concerne le confort, une très sensible...dégradation. A l'inconfort décrit plus haut s'ajoute le bruit...
En effet, on a profité du montage du spaghetti pour vider le silencieux central. Nous nous retrouvons donc quasiment en échappement libre avec des résonances difficiles à supporter à certains régimes moteur et on avoisine les 110 dB à 4500T/mn !
Le fracas de l'échappement couvre d'ailleurs presque complètement les bruits de transmission et de boîte !
Cela ne serait rien s'il n'y avait en début et fin de saison, lors des départs pour les circuits, au petit matin, le froid sans possibilité de réchauffement et l'obligation au contraire (pour cause de buée) de laisser une fenêtre entrouverte, la seule alternative étant bouillotte plus plaids en laine!
Malaise compensé partiellement par le regard ahuri des membres des club Porsche nous voyant vider nos bouillottes sur le parking des circuits à notre arrivée.

Sur Circuit

Transfigurée...Là ou je peinais à reprendre sous 4000T/mn, la Rs se révèle pleine, la montée en régime est régulière et puissante, la conduite sur circuit devient un véritable régal, le moteur se montrant enfin à la hauteur du châssis, la joute avec les autres RS devient un jeu.
Les pneus Toyo sont identiques en comportement, pas plus endurants mais moins chers que les Pirelli, ils avouent toutefois leur limite au freinage ; ils obligent à l'arrêt au plus toutes les 20mn sous peine de rendre le comportement scabreux.

Image
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 29 Nov 2015, 10:54

Vie de notre RS - Chapitre 3

Modifications - Chapitre 3

Arrivée et pose des Michelin SportCup
Montage d'un couple court 8/32 ≠9/31
Peu convaincu par les Pagid bleues, découverte et monte des plaquettes CL
Changement des moyeux, flasques et roulements.
Changement de l'embrayage remplacé par un modèle sport fritté.

A la conduite - Chapitre 3

Sur la route

De pire en pire. Outre que notre âge n’évolue pas dans le bon sens, le confort de notre RS non plus ! En plus du bruit et du froid décrits plus haut, l'adoption du couple court et la pose de l'embrayage fritté rendent la conduite dans le trafic très difficile.
En effet, en ville à petite vitesse, aux feux tricolores ou dans des conditions de circulation en accordéon, nous sommes contraints de composer avec l'absence de point de patinage allié au gargouillements et "ratés" du moteur à faible régime...le bruit du moteur, la couleur des jantes ne faisant pas toujours bon ménage avec la discrétion...Le regard d'autrui est quelque fois pesant !

Sur Circuit

Le pied absolu ! Le moteur est toujours aussi plein et les montées en régime du fait du couple court deviennent phénoménales amplifiées par la réponse immédiate et la rapidité du montage des rapports du fait de l'embrayage fritté.
Il faut prendre garde en permanence au compte tour afin de ne pas se laisser surprendre par le rupteur.
La vitesse maxi (passée de 280 à 247km/h à 7000T/mn) est atteinte bien avant le freinage sur la ligne droite de Dijon!
La RS joue avec toutes les RS et cup même bien préparées et suit sans problème à Spa les GT3 de toute génération.
La monte des Michelin Sport-Cup est une réussite permettant l'exploitation du freinage surpuissant épaulé par les plaquettes CL aussi efficaces qu'abrasives pour les disques qui criquent malheureusement très rapidement.
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 29 Nov 2015, 10:56

Vie de notre RS - Chapitre 4 - 2006-2007

2006, environ 60000 km et des ratés à haut régime. Le moteur tousse comme s'il n'était plus ou mal alimenté. Impossible de dépasser 6000T/mn.
Diagnostique peu évident, les garagistes procèdent par essai, élimination "pas les bobines, pas les bougies, pas le faisceau, pas l'alimentation, pas les filtres..."
Finalement, nous revenons à Lyon où notre garagiste historique (il a préparé pour Porsche la 1ère 911R à la fin des années 60) me dit que ça vient du fil chaud ! Qu'il commande et nous pose dans la foulée...(600€)...pour toujours le même défaut.
Reconnaissant son incompétence dans ce domaine, Patrick nous envoie chez un de ses amis, spécialiste des préparations pointues sur les modèles récents mais également préparateur de moteur de courses pour le mans (952 et 956).
Son analyse est assez simple, le fil chaud monté par Patrick est compatible avec les 3,6, mais ne fonctionne pas du tout avec les 3,8. Il l'échange par un débitmètre à film chaud qui va bien et modifie pas mal de chose dans la gestion du boîtier électronique en plus de la pose d'une admission directe. La coupure moteur est repoussée à 7200T/mn.
La RS fonctionne !
En 2008, 73000 km avec en plus de notre grosse révision annuelle le changement de l'embrayage et des trains roulants (roulements, cardans, suspensions...)

Modifications - Chapitre 4

Changement des étriers avant d'origine contre ceux de la T 3,6. En effet, depuis un certain temps déjà nous montons des disques de 3,6T. Ceux ci ont la particularité d'être du même diamètre que ceux d'origine mais avec une surface de freinage plus grande (descendant plus bas vers le centre du disque) et un prix de moitié inférieur à ceux de la RS.
Le montage des étriers de T3,6 rendra plus homogène le freinage dans la correspondance disque étrier. Nous en profitons pour monter l'étrier de la RS sur la 968 !
Notre préparateur en profite pour agrandir les trous des disques de manière à retarder l'apparition des criques ce qui se révèle remarquablement efficace !
Pose d'un nouvel échappement spaghetti inox (d'origine allemande) comprenant un silencieux et un catalyseur sport apportant une légère atténuation du bruit de la RS tout en maintenant (voire même améliorant légèrement) ses performances.
Passage au banc de puissance relevant 330cv à 6500T/mn et 38Nm à 5500T/mn pour un poids de moins de 1200kg avec le plein et 70kg en conducteur.
Changement des soupapes d'échappement dont l'une cassée nous a mis en panne à Spa.
Gros réglage châssis pour adapter totalement la RS à mes souhaits en matière de comportement. Inversion des bras arrière gauche et droit pour accéder à une plage plus large de réglage du carrossage.

A la conduite - Chapitre 4

Sur la route

Elle a retrouvé sa forme précédente.
Une petite amélioration, le bruit d'échappement est un peu plus harmonieux (permettant d'entendre le sifflement caractéristique de l'admission directe) et très légèrement moins agressif pour les oreilles (106 dB à 4500 T/mn).
En revanche le réglage plus spécifique circuit rend la voiture encore plus délicate sur route normale, le carrossage très marqué est peu adapté aux petites routes du centre de la France.

Sur Circuit

Image

Toujours aussi efficace, le bruit de l'admission directe en plus.
Un avion ! Cette RS est plus proche d'un avion que d'une automobile !
Rien ne semble pourvoir la suivre sur son circuit fétiche (Spa) où aucune autre Porsche immatriculée ne lui résiste.
En témoigne le défilé dans notre stand des propriétaires de RS et autres GT3 curieux de connaître la préparation qui a amenée cette RS a être aussi performante.
En plus de ses montés en régime impressionnantes, de son couple dès les plus bas régime, de sa réponse immédiate aux moindres sollicitations de son pilote, le réglage châssis la rend encore plus facile et efficace permettant des appuis francs, une glisse de vitesse progressive et facile à maîtriser, en bref une voiture "facile" et efficace. Les freins sont bons, les pneus (Michelin Sport-Cup), continuent à être excellents supportant les appuis et les freinages sans mollir, les séances peuvent durer 1h sans fatigue de l'auto et son comportement reste constant.
Le temps au tour tombe à 2mn 52'47"...Près de 10' gagnées depuis son 1er Spa en 2004 !

Image
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 29 Nov 2015, 10:59

Vie de notre RS - Chapitre 5 - 2009-2010 - 80 000 km

Un excès d'optimisme (d'après Anne) lié à l'absorption d'une boisson autrichienne énergétique et excitante à laquelle je ne suis pas habitué, mais surtout une erreur d'appréciation sur la capacité des Sport-Cup à résister à l'aquaplanage me conduit à revisiter la ligne droite de Spa que j'emprunte en marche arrière après une série de têtes à queue à plus de 220km/h qui se finissent par une rencontre tangentielle avec le rail (sans trop l'abîmer) et sans non plus que le choc finalement peu violent ne remette en question l'intégrité de la RS.
Les jantes sont intactes (elles n'existent plus en pièce de rechange et introuvables en occasion) et seuls seront à changer le cardan et la suspension gauche, l'aile ar gauche et le 1/3 arrière gauche du pare-choc.
La réparation est faite en Belgique par un copain carrossier, spécialiste de la marque et qui a monté une superbe réplique de 993GT sur base de 993 carrera 4.
Récupération en fin de printemps 2009 de la RS que nous avons faite repeindre totalement, le travail effectué est superbe.

Image

Modifications - Chapitre 5

Changement pare-choc et aile arrière, cardan gauche et suspensions arrière, peinture complète.





Épilogue

Depuis 2010, nos voyages incessants, nos hivernages bretons et le potager l'été ont mis la RS en retraite anticipée.
Si elle sort régulièrement sur nos petites routes pour l'entretien de sa forme sans oublier ses révisions annuelles, elle vient plus rarement sur la piste, il est quand même difficile de se passer de ses montés en régime. Aujourd'hui notre RS a 83 500 km.

En 2014, le prix de la RS en occasion s'envolant et rendant par là-même son usage sur la piste moins raisonnable, l'envie de voir vraiment de quoi est capable une voiture que nous avons tellement doublée, l'acquisition par Joseph de sa nouvelle monture, - occasion de future belles bagarres - nous ont incité à faire à son instar l'acquisition d'une 996 GT3 MKII...mais ceci est une autre histoire !
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 29 Nov 2015, 11:00

Bilan

Achat en juillet 2002 : 29000 km pour 45K€
A novembre 2015, valeur théorique ≈ 200K€

Grosses préparations et interventions :

Propriétaire précédent :
Transformation en 3,8 ≈ 13000 €
Par nos soins :
Couple court et embrayage fritté ≈ 4000 €
Spaghetti 1 : 1500€
Spaghetti 2 : ≈ 3500 € (y compris la revente du précédent)
Etriers de 3,6 T ≈ 400 €
Adaptation boîtier d'admission, préparation châssis et divers ≈ 4000 €
Embrayage fritté, roulements, suspensions ≈ 8000 €
Restauration du fonds de compteur craquelé et se décollant : 270 €
Peinture régulière du bouclier avant (tous les 2 ans en période d'utilisation piste intensive) 300€/peinture
Peinture complète en 2002 et 2009: 2500+5000 =7500€
Achat d'un jeu de jantes magnésium d'occasion en état quasi neuf en 2007 : 2200 €
Achat d'un jeu de jantes alu de 964 Carrera Cup en 2007: 1000 €

Consommables :

2 jeux de disque avant de 3,6 T /an (≈5000 km) et 1 jeu arrière de RS /an.
1 jeu de plaquettes avant Carbone-Lorraine tout les 3 circuits (≈1000 km)
1 jeu de plaquettes arrière Carbone-Lorraine tout les 5 circuits (≈1600 km)
2 jeux de pneus / an ≈ 1100€ X 2 = 2200 € (Michelin Sport-Cup)
1 jeu de pneus route/ 3 ans ≈ 1000 €
Remplacement de la courroie de double allumeur (tous les 80 000km) ≈ 500€
Révision 1 fois par an avec renouvellement des fluides (huile (10W60), liquide de frein HT), filtres et réglage des soupapes ≈ 2000 €
33 litres/100km de super 98 en usage piste + 1 bidon de booster d'octane par plein (22 € le bidon)
11 à 12 litres/100km en usage routier normal
Assurance : sans objet (dépend de l'usage, du lieu de garage, du nombre de voitures assurées, des antériorités des conducteurs...)
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 29 Nov 2015, 11:01

Défauts :

Le summum de l'inconfort et de l' « inconduisibilité » sur route normale aux vitesses légales
Très basse elle apprécie peu les « gendarmes couchés »
Problème de fragilité des coupelle de soupapes (en général remplacées au fur et à mesure des révisions et/ou des préparations moteur)
Déformation des écrous de fixation cardan alu (en général remplacés au fur et à mesure des révisions et/ou des préparations par des aciers)
A partir de 100Kkm, risque de panne du boîtier d'amplification de freinage (alarme sonore en préavis qui informe qu'il reste une marge de quelques freinages possibles avant que la pédale ne devienne dure comme du bois)
En usage intense sur circuit, panne du relais d'Abs (en garder un constamment dans la boîte à gant).
Casse du cache plastique sous l'aileron automatique (résolu en laissant l'aileron constamment en position haute par enlèvement du fusible dédié)
Tendance aux « légers suintements d'huile» défaut traditionnel d'étanchéité du flat6 Porsche refroidi par air.
Tendance à prendre feu lors d'une utilisation circuit intensive par forte chaleur au niveau des pare-chaleur d'échappement du fait de leur vieillissement (pour les RS ayant gardé un fond plat et leur pare-chaleur d'origine ce qui est rare)

Qualités :

La jouissance de sa conduite au delà des vitesses légales en France (on le fera donc sur l'île de Man) ; l'analogie qui me vient (pour les cinéphiles il s'agit des Valseuses) est celle de la scène où Miou-Miou a comme seules paroles ALORS LA..MAIS ALORS LA....MAIS ALORS LA … avant de finir par un bain forcé dans un canal ! La seule voiture que je connaisse dans laquelle les accélérations et les reprises délirantes font rire de joie ! Même Anne qui n'aime pas les voitures éclate de rire en passagère...Inexplicable mais vrai !
Presque indestructible, moteur d'une fiabilité impressionnante, châssis qui ne se dérègle pas.
Faite pour le circuit
Issue d'une voiture de course (la Cup)
Châssis pouvant accepter de très grosse préparations en restant pleinement efficace.
Vu son usage limité, mais également ayant (contrairement aux modèles route) rarement été financièrement accessible en occasion, elle a généralement bénéficié de propriétaires capables de l'entretenir au mieux.

Conclusion

Selon moi, la Porsche 964RS est l'une des meilleures voitures pour circuit jamais conçue.
Issue directement d'une voiture de course (Carrera Cup) et non pas simple évolution de sa version routière (Carrera C2), elle est dotée d'un châssis tellement efficace qu'elle peut accepter des préparations jusqu'à près de 400cv sans avoir à subir de modifications particulières que ce soit aux niveaux des trains roulants, suspensions ou freinage en dehors de réglages spécifiques.
Elle est même capable de remarquables prestations en rallye (nécessité d'un fort assouplissement des suspensions) où sa relative légèreté et sa précision sont des atouts maîtres.
En outre facile à conduire, elle accepte d'être menée à 100% de ses possibilités sans devenir capricieuse. C'est là son atout principal qui explique que près de 25 ans après sa sortie elle ne rougisse pas lors de sorties club de la comparaison avec ses consœurs GT3.
Ces dernières ont en effet contre elles de ne pas être issues de la compétition, d'être des évolution d'une voiture de route lourde avec une puissance certes importante mais qui demande en revanche un talent de pilotage bien supérieur pour être menée vite et qui plus est dont le châssis demande un travail régulier et répétitif pour rester efficace.
On peut aller très vite dans une 964 RS en étant un pilote du dimanche moyen comme moi.
Pour aller très vite en GT3, il faut être un pilote de qualité bien supérieure voire un pilote professionnel.
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 29 Nov 2015, 11:03

État du marché (à fin novembre 2015)

Modèle Lightweight Option M001

Environ 1900 exemplaires sur les 2282 produits
Après avoir évoluée gentiment d'environ 6 à 7% par an de 2002 à 2010, depuis 4 ans, la cote de la 964RS a explosé avec une hausse de ± 25%/an.
On trouve de rares modèles au dessus de 300K€ :
Il s'agit avant tout de voitures très peu kilométrées (- de 10 000km), issues de collection privées qui n'ont en général jamais connu le circuit et souvent même rarement la route ayant été achetées dès le départ dans un but spéculatif évident.

Quelques modèles entre 250 et 300 K€ :
Relativement peu kilométrées également (- de 40 000 km) justifiant un prix élevé souvent peu mérité par rapport aux suivantes puisqu'elles ont souvent été utilisées intensivement sur circuit mais le plus souvent transportées sur plateau. Certaines ont fait des courses (surtout italiennes) et reconfigurées en version route récemment.

Les plus nombreuses autour de 150 à 230K€ : Le tout venant, souvent beaucoup de circuit, mais également de route (pour se rendre au circuit) à partir de 60 000km. Leur tarif dépend de leur nombre de possesseurs, de la qualité de leur entretien, leur historique de préparation, et surtout de l'existence de leurs pièces d'origine (capot alu, jantes magnésium, volant d'origine)
Pour info, le capot alu est quasiment introuvable, (réédité au compte-goutte par Porsche, compter 5 000€), les jantes n'existent plus (valeur occasion pas inférieure à 10 K€ le train) et le volant indisponible (se dispute à plus de 2 000 € sur internet).
A vérifier avant l'achat : la présence des pièces d'origine désormais introuvables citées ci-dessus. Pour les voitures les plus kilométrées, celles ci ont en général fait l'objet d'une adaptation du châssis pour les rendre confortables sur la route (incompatible avec l'usage circuit).
Certaines voitures gravement accidentées ont fait l'objet d'un changement de caisse, dans ce cas, à partir de 1995, la nouvelle caisse est celle d'une C2 n'ayant pas bénéficié des renforts et soudures de la RS...A fuir.
Ensuite, la majeure partie des RS a fait l'objet d'une préparation moteur...Celle-ci va du simple duo échappement boîtier apportant entre 15 et 20cv supplémentaire, aux préparations très élaborées (avec majoration de la cylindrée, admissions par guillotine etc...). Il faut savoir que dans les années 2000, un magazine spécialisé français n'avait pas réussi à trouver une seule RS restée d'origine pour un comparatif qu'elle voulait faire !
Enfin, beaucoup de RS ont eu une vie agitée, avec beaucoup de propriétaires, beaucoup de touchettes sur piste...Cela a peu d'importance, la qualité du suivi et des éventuelles réparations étant seules à prendre en compte car comme je le disais plus avant, n'est-ce pas une voiture quasi indestructible ?

Modèle Touring : option M002
Sans aucun intérêt au delà de sa rareté, 76 exemplaires...C'est une RS équipée comme une C2 et aussi lourde qu'elle, environ 150 K€

Modèle America :
Comme son nom l'indique, il s'agissait du modèle américain, en fait une C2 légèrement préparée. Sans intérêt, non officiellement disponible en France, environ de 90 à 150 K€

Modèle N/GT, option M003 :
Il s'agit d'une RS habillée en Cup, réservée à la Belgique l'Allemagne ou la Suisse pour homologation course et rallye, interdite en France puisque son arceau soudé empêchait la pose de ceintures traditionnelles.
Très rares (290 exemplaires) et donc au moins 50K€ supérieure à la cote maxi d'une RS lightweight à état comparable.
ATTENTION, si vous en trouvez une à vendre immatriculée en France elle devra avoir fait l'objet d'une réception à titre isolé, sinon sa carte grise est forcément issue d'un bidouillage administratif qui risque d'empêcher sa vente ultérieure!
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 29 Nov 2015, 11:04

... et un GRAND merci à Jérôme pour le temps passé à retracer 13 ans d'histoire avec la RS :wow:

Du bonheur à lire, j'espère que vous apprécierez :)

a+
Joe
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede b-boy » 29 Nov 2015, 11:48

Wahou, top Jérome! :35:
Merci pour ce moment. :lol2:
Image
Track toy: megane GT3 RS! :-D
Avatar de l’utilisateur
b-boy
Boulet
 
Messages: 6207
Inscription: 17 Juin 2004, 07:37

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Ravioliv » 29 Nov 2015, 20:13

J'ai adoré le coup du plaid et des bouillotes!! :lol: :lol: Ca c'est bon esprit!

Sinon dans le fil de l'histoire on a l'impression que c'est le passage au collecteurs spaghetti qui ont resolu le probleme de creux a bas regime?...Tu m'avais pas parlé du sorcier Suisse a ce sujet plutot?...

C'est quoi l'histoire d'inversion des bras de suspension arrieres?..... :31:
Tu parles de ces bras la?...
http://www.rosepassion.com/fr/cat/porsc ... che/P42872
“When you see the tree you're about to hit, it's called understeer. When you can only hear and feel it, it's oversteer”
Walter Rohrl


Image
Avatar de l’utilisateur
Ravioliv
Boulet
 
Messages: 7887
Inscription: 17 Juin 2004, 07:19

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede JEROME968CS » 29 Nov 2015, 21:41

Ravioliv a écrit:J'ai adoré le coup du plaid et des bouillotes!! :lol: :lol: Ca c'est bon esprit!

Sinon dans le fil de l'histoire on a l'impression que c'est le passage au collecteurs spaghetti qui ont resolu le probleme de creux a bas regime?...Tu m'avais pas parlé du sorcier Suisse a ce sujet plutot?...

C'est quoi l'histoire d'inversion des bras de suspension arrieres?..... :31:
Tu parles de ces bras la?...
http://www.rosepassion.com/fr/cat/porsc ... che/P42872


Si j'ai bien compris, ce sont les 2 pièces (bras de suspension et jambe de force qui sont différentes à d et à g). Le fait de les inverser permet une gamme de réglage supérieure pour le carrossage.

C'est effectivement le spaghetti qui a commencé à libérer le moteur...Le sorcier a fait le reste ! :lol2:
"Faut quand même rien avoir à faire d'autre pour travailler" Oscar Wilde
LE CIRCUIT, ENCORE LE CIRCUIT, TOUJOURS LE CIRCUIT...!
1760Cv, 38cylindres, 10 tonnes pour 8 voitures au garage
Avatar de l’utilisateur
JEROME968CS
Boulet
 
Messages: 383
Inscription: 17 Juin 2004, 11:33
Localisation: Aubusson (Creuse), Ouessant (Bretagne)

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Ravioliv » 02 Juin 2016, 07:39

Aller pour la posterité je re publie mes humbles impressions :36:

Ben au dela du look similaire, ca n’a rien a voir avec une C2 meme preparée un peu.
Les suspensions sont plus freinées en detente et il y a moins de mouvements de caisse ( elle est aussi beaucoup plus basse que la mienne)
Niveau réactions c’est plus verrouillé, en particulier l’arrière qui reste toujours hyper calé ( mais se place quand meme ) ce qui est un set up sans doute ultra efficace et volontaire ( voie arrière elargie, gros carrossage et sans doute reglages des BAR )

La direction est juste au top ( sans assistance ) un peu lourde en manœuvre mais rien de dramatique mais parfaite et communicative en conduite ( meme si la DA de ma C2 est excellente )

Les freins sont extraordinaires (upgradés aussi ) avec un touché parfait et on les sent indestructibles. Par contre tellement de mordant et peu de course que je n’arrivais pas a chopper l’accel pour le talon pointe ( question d’habitude ou de préférence de reglage du pedalier )

Niveau moteur je ne l’ai pas reconnu…deja le bruit est complètement différent de la mienne sans doute dû a la config d’échappement et la boite courte fait que la montée en régime est hyper rapide et semble ne jamais peiner, un vrai bonheur. Ca pousse fort, tout le temps et ca prend des tours… :love:, pas le meme bruit d'admission qu'une GT3 mais ca prend aux trippes aussi avec un coté plus rustique et "a l'ancienne" ( ca m'a fait penser aux videos de Singer dans l'esprit )

Voila vite fait mes impressions et ca c’est en conduisant a moins de 50% de mes capacités et donc a encore moins de % du potentiel de l’auto….
“When you see the tree you're about to hit, it's called understeer. When you can only hear and feel it, it's oversteer”
Walter Rohrl


Image
Avatar de l’utilisateur
Ravioliv
Boulet
 
Messages: 7887
Inscription: 17 Juin 2004, 07:19

Re: [PORSCHE 964 RS] Retour d'experience - Carnet de bord

Messagede Joe » 02 Juin 2016, 09:29

Ravioliv a écrit:
Ben au dela du look similaire, ca n’a rien a voir avec une C2 meme preparée un peu.


Bientôt tu nous diras que les sorciers en fait, c'est bon :D
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7621
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...


Retourner vers Supervroum

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité