[Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - Carnet de bord

Le forum du Supervroum !

[Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - Carnet de bord

Messagede Joe » 21 Oct 2014, 12:27

Salut,

Sur le même mode que la GT3, un post de "synthèse" ou de retour d'expérience... après plus de 7 ans de vie commune.

Image
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7632
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - carnet de bord

Messagede Joe » 21 Oct 2014, 12:27

Un Opel Speedster 2.2, c'est quoi ?

Un Speedster, c'est un chassis, des trains roulants, des freins, une carrosserie, un intérieur... conçus et assemblés chez Lotus.

Un GMP (moteur-boîte) qui vient de chez GM (Opel Vectra, Meriva), et un design "griffé" Opel, le Speedster étant sensé dynamiser la marque en 2001 (on retrouve donc un style extérieur en accord avec le style Opel de l'époque, les feux "3D", le dessin des jantes notamment).

Directement en concurrence avec l'Elise S2 lors de sa sortie, c'est sur le marché de l'occasion que le Speedster a révélé son positionnement : être une porte d'entrée accessible au monde du "light", tout en étant beaucoup moins cher et beaucoup plus fiable que l'Elise.

Au final, ça donne une auto légère, qui distille des sensations magiques (assis très près du sol - direction pas assistée - freinage démoniaque) sur route, même à basse vitesse, mais surtout sur circuit.
Le confort est absent, l'accessibilité est complexe, les péages représentent un enfer, le chauffage est symbolique... mais chaque kilomètre à son volant est juste un grand moment de bonheur, la précision de conduite étant hors-norme (par rapport à une auto "conventionnelle"), tout comme les sensations mécaniques (remontées d'infos dans le volant, commande de boîte qui "claque"), le freinage toujours efficace et précis.

Un essai complet et tous les chiffres dans cet article : http://www.automobile-sportive.com/guid ... edster.php



A quoi ça sert (peut servir) ?

Sur la route

Image

Mieux vaut éviter les zones urbaines où les ralentisseurs pullulent, ainsi que les routes défoncées (nids de poules et autres) pour en profiter pleinement.
L'autoroute est supportable à vitesse raisonnable, mais les bruits d'air deviennent pénibles une fois dépassés les 120 km/h.
Sur des routes sinueuses, même étroites, on peut se faire vite plaisir, même à une vitesse contenue, la sensation de vitesse étant très bien restituée compte-tenu de la position de conduite très près du sol.

L'idéal étant d'en profiter sans la capote (qui se démonte-remonte en quelques minutes... qui peuvent sembler des heures lorsqu'une averse surprise décide de s'inviter), qui ne manquera pas d'oxygéner puissamment l'habitacle passé 120 km/h, directement dans la tête du conducteur (flux d'air un peu hasardeux).

La précision de conduite est parfaite, la direction remontant instantanément chaque changement d'adhérence, la boîte est d'un étagement correct (bon accord avec le moteur coupleux) malgré un "trou" entre la 2 et la 3, surtout flagrant à haut régime.
Le freinage est plus que suffisant, parfois sensible à doser sur le mouillé (blocage trop rapide d'une ou des deux roues avant).
Le comportement est plutôt neutre, à condition de ne pas accélérer trop tôt, sous peine de sousvirage.
A noter que l'auto devient de plus en plus vive avec la vitesse, un peu de méfiance/attention est fortement recommandée, voire franchement nécessaire sur le mouillé.

En conduite cool sur route, on peut tomber à une consommation de l'ordre de 7,5 L/100.
Sur autoroute, on s'approchera des 9 l/100.
Sur un plein "routier", on arrive sans problème à une conso bien inférieure à 10 l/100, même en s'amusant un peu.


Sur circuit

Image

Quelque soit le tracé, l'auto est très à l'aise partout.

Le moteur ne se métamorphose pas dans les tours, simplement il est plus "alerte" entre 4 000 tr/mn et 6 000 tr/mn, mais garde un comportement très linéaire.
La commande de boîte, suffisamment rapide et précise, ne pose aucun problème, si ce n'est une petite prise en main du guidage dans les passages rapides.

Par contre, le chassis se révèle véritablement sur piste, avec un train avant incisif, en dépit des pneus avant assez étroits (largeur : 175), qui n'engendrent aucun sous-virage à condition de rentrer fort, avec un peu de frein ou au neutre, et prenant soin de gérer la transition avec un filet de gaz avant d'ouvrir en grand.
Une accélération trop brutale / anticipée se soldera par un sous-virage assez prononcé, si l'on est pas rentré à assez vite.
Avec suffisamment de vitesse, la même erreur se traduira par un sur-virage assez contrôlable, à condition d'en limiter l'angle (angle de braquage réduit, inertie polaire assez prononcée en raison de la position centrale-arrière du moteur).

En usage piste, il est possible très simplement de déconnecter l'abs (en débranchant un capteur, dans la roue avant-gauche, sans outil et en moins de 5 mn), qui a tendance à se déclencher trop tôt, notamment si les zones de freinages sont bosselées.

Les vitesses de passage en courbe sont suffisamment importantes pour apporter de très bonnes sensations, et être dans le rythme voir plus vite que certaines grosses autos.
C'est assez amusant de se faire "larguer" en ligne droite, pour raccrocher tout le monde au freinage, et enfin revenir franchement vite dans le sinueux.

L'équilibre de l'auto est sain, mais difficile à préserver quand on hausse vraiment le rythme, et c'est là que l'auto devient très intéressante à emmener, en essayant de rester à la limite des pneus, en ayant gardé suffisamment de vitesse en entrée après un freinage tardif.
Le volant restituant en permanence le niveau de grip du train avant, ce qui aide à limiter les risques de sous-virage, pour peu qu'on y prête attention.

La consommation sur piste va osciller entre 18 litres (moyenne) et 30 litres (au Nürburgring), en raison des pleines charges prolongées, qui limitent l'autonomie à 5 tours de Ring avant la panne... sèche.

Image

Au chapitre consommables, les plaquettes avant (Carbon-Lorraine RC6) vont durer 5 à 7 journées, le double pour les arrières (Ferodo DS 2500).
Les disques vont durer une vingtaine de journée, avant d'atteindre leur cote d'usure (pas de fissure ou de voilage observés en 7 ans).
Les pneus (d'origine, une seule référence : Bridgestone RE-040) vont tenir 10 journées maximum, avec une usure plus rapide des arrières.
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7632
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - carnet de bord

Messagede Joe » 21 Oct 2014, 12:27

Budget

Achat - Avril 2007

Opel Speedster 2.2 - 10 800 km - 2001
19 900 €

Carte grise (9 cv à 46,15 €)
415 €

Assurance Allianz - 7 000 km/an - circuit inclus
850 €

Entretien

- 11 000 km / mai 2007
Plaquettes av-ar (CL RC6 - DS 2500) + liquide frein (RBF 600)
300 €uros

- 17 233 km / janvier 2008
Vidange moteur + frein + pneus
635 €uros

- 23 242 km / mars 2009
Vidange moteur + pneus
653 €uros

- 29 533 km / octobre 2010
Vidange moteur + Plaquettes + liquide de frein
323 €uros

- 32 000 km / juillet 2011
Pneus + Peinture jantes
806 €uros

- 35 640 km / décembre 2011
Disques avant
107 €uros

- 36 545 km en mars 2012
Vidange moteur
72 €uros

- 40 215 km en mars 2013
Grosse révision GE concept (huile moteur - boite - liquide frein - pneus - toe link - géométrie + chasse)
2 453 €uros

- 43 500 km en octobre 2013
Plaquettes av + liquide frein
162 €uros

- 45 500 km en décembre 2015
Vidange moteur + filtre à air + liquide de freins
94 €uros

- 50 000 km en octobre 2016
Radiateur (préventif) + durites avant + vidange moteur + liquide de freins + courroie accessoires
1 300 €uros


- 52 000 km en avril 2017
Soufflet de cardan + disques avant + plaquettes avant
868 €uros

- 54 000 km en juillet 2017
Vidange + filtre à huile + liquide de freins
140 €uros

- 57 000 km en juillet 2018
Vidange + filtre à huile + liquide de freins + réfection étriers freins avant
664 €

Total coût d'entretien : 8 278 €uros
Coût entretien par an : 752 €uros
Coût entretien au km : 0,20 €uros



Coûts consommables (hors pose)

Pneus : 600 €uros les 4

Plaquettes avant : 160 €uros
Plaquettes ar : 170 €uros
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7632
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - carnet de bord

Messagede Joe » 21 Oct 2014, 12:28

Ce qui fait plaisir, ce qui agace


Ca agace vraiment

- la fragilité de l'auto : elle impose de nombreuses précautions dès qu'on manipule quelque chose (capote, commandes de chauffage...), la carrosserie en fibre ne supporte pas les coups de portières
- la disponibilité des pièces : phares et pare-brises (entre autres) sont excessivement chers, et les délais de dispo longs voir inconnus chez Opel
- l'unique monte pneumatique disponible : si on veut garder les 4 pneus identiques, pas le choix, c'est Bridgestone, pour le moment pas de problème de disponibilité (sauf une fois, 2 mois d'attente), mais pour combien de temps...
- la fragilité du chassis en cas de choc : les triangles sont directement fixés sur le chassis alu... qui n'est tout simplement pas réparable en cas de choc, on a vu des Speedster finir épave pour un simple "coup de trottoir" sur un rond-point
- le réseau Opel, à de très rares exceptions près, ne connait pas l'auto, et ne sera donc d'aucun secours en cas de casse-tête technique (en clair : ne pas acheter l'auto en pensant que l'entretien sera simple et sans histoire en cas de pépin, juste parce qu'elle a un logo Opel)


Ca fait plaisir

- La ligne de l'auto
- L'entretien courant (plaquettes - disques - vidange moteur - filtre à air) franchement pas cher et pas compliqué à faire
- La communauté MySpeedster (http://www.myspeedster.ch) qui apporte énormément de réponses techniques
- Les ballades les soirs d'été
- La grosse attaque avec pas de moteur : un vrai grand bonheur de sortir un chrono correct
- La fiabilité : pas une panne, pas un problème en 7 ans et 35 000 km d'utilisation
- La cote stable (valeur estimée du mien à la vente en décembre 2013 avec 38 000 km : 15 500 €uros)


Ca fait ... partie de l'auto (mais c'est mieux de le savoir avant)

- Avant de faire du circuit, il faut modifier le renifard d'huile de boîte de vitesse (le déporter pour éviter qu'il vienne projeter de l'huile sur le disque de frein ar gauche)
- La jauge a essence n'est pas précise, et c'est de pire en pire au fur et à mesure que le réservoir se vide (heureusement elle est pessimiste)
- Le coffre est petit, et situé juste au-dessus de l'échappement... au bout d'un moment, ça chauffe
- L'étanchéité (capote en place) est mauvaise à l'arrêt : des gouttes tombent sur les pontons, ou sur vous, ça dépend
- Il y a des bruits mécaniques, de trains roulants, de plaquettes qui se baladent un peu dans les étriers.... c'est normal et stable dans le temps, mais au début, ça fait bizarre
- Les portes ont du jeu au niveau de la serrure : c'est normal et nécessaire (je pense), il est possible de modifier ces pin-doors en les remplaçant par des modèles d'un diamètre plus important, afin de supprimer le jeu et le bruit associé. Personnellement je n'y suis pas favorable, car je pense que la serrure sera mise en "contrainte" permanente, et j'ai un doute sur la durée
- Le siège passager n'est pas réglable
- Si l'auto n'est pas utilisée avec délicatesse, stockée à l'abris... de nombreux désagréments risquent d’apparaître tôt ou tard (intérieur très fragile, capot moteur équipé d'une grille permettant sa ventilation... mais surtout la pénétration de l'eau dans la baie moteur... je vous laisse imaginer le résultat après quelques années passées à dormir dehors...)
- Fragilité du crochet de remorquage avant, ou plutôt de son support : éviter de l'utiliser pour se faire tracter par un 4x4 afin de sortir d'un bac à gravier, ou alors avec beaucoup de douceur
- Certaines faiblesses connues mais pas systématiques : radiateur avant qui fuit, ça se remplace sans problème, mais c'est une panne immobilisante
- Surveiller les rotules arrière "toe-link", les remplacer en préventif (il y aurait des signes précurseurs, des claquements notamment à chaud... mais pas à chaque fois, ça peut aussi casser sans prévenir, la roue ar n'est alors simplement plus tenue et "braque" toute seule).
- Beaucoup de rappels constructeurs dont certains sont plus que nécessaires (jantes ar qui se cassent net, gicleur d'huile de chaine de distribution, boitier abs, durit de mastervac....), d'autres moins dramatiques (jeu dans la glissière du siège conducteur), en tout état de cause il semble que ces campagnes soient désormais fermées chez Opel : à l'achat, penser à vérifier que les rappels ont été faits (factures-attestation fournies par le propriétaire ou consulter Opel avec le VIN de l'auto). Les vendeurs qui connaissent l'auto (http://www.a-c-c.fr ou http://www.sc42.net/) vous en parlent spontanément, les autres... ne sont le plus souvent pas au courant.



Image
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7632
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - carnet de bord

Messagede Joe » 21 Oct 2014, 12:28

VIDEOS

Folembray

1"03"16 http://youtu.be/19bJhPTlfAM


Lurcy-Levis

Mouillé : http://youtu.be/6sfQXC1Ginw
1"19"54 (Sec) : https://youtu.be/5ocuoYmGUqI


Les Ecuyers

2"05" : http://youtu.be/gF4lTKXIfak

Montlhéry

1"40"09 (1 chicane) : http://youtu.be/Y-K7Em1RByw
Top Down :D : http://youtu.be/hV1eJNsNw4E

Essai d'époque (archive) M6 Turbo

https://youtu.be/mq0iAvZqTIo
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7632
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - carnet de bord

Messagede Joe » 21 Oct 2014, 12:28

Liste des rappels constructeurs

Source : MySpeedster.ch

A - N° de campagne 01-P-20 : glissières du siège conducteur, en cours du 02/08/2001 au 30/09/2007
B - N° de campagne 02-C-25 : Tirants de chasse (toe-links) droit et gauche, en cours du 15/09/2002 au 31/09/2008
C - N° de campagne 02-R-33 : ABS, en cours du 03/12/2002 au 31/12/2008
D - N° de campagne 03-P-24 : kit galet + chaîne de distribution, en cours du 04/06/2003 au 30/06/2005
E - N° de campagne 02-C-13 : airbag + étriers de frein, en cours du 02/07/2002 au 31/07/2004
F - N° de campagne 06-C-006 : jantes alliage arrière, en cours du 19/07/2006 au 31/07/2099
G - N° de campagne 06-R-008 : flexible de servo-frein, en cours du 10/08/2006 au 31/08/2008
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7632
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - Carnet de bord

Messagede Joe » 31 Juil 2018, 08:50

Photos entretien


Remplacement radiateur
Image
Image
Image

Remplacement soufflet de cardan gauche
Image
Image
Image
Image


Réfection étriers freins avants
Image
Image
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7632
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - Carnet de bord

Messagede clem » 03 Aoû 2018, 10:50

fuite sur le radiateur?
Avatar de l’utilisateur
clem
Boulet
 
Messages: 9964
Inscription: 16 Juin 2004, 12:34

Re: [Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - Carnet de bord

Messagede Joe » 03 Aoû 2018, 11:04

nan c'était une vis de purge d'une durit...
Et comme j'étais persuadé que c'était le radiateur, j'ai fait changer le radiateur.
Au démontage, Damien m'a prévenu que c'était la vis de purge de la durit, du coup il a aussi changé les durits :D

Si t'as besoin de faire un diag sur une de tes autos, surtout ne m'appelle pas :lol2: :lol2:
Light is Right || Heavy is Cool :D
"Knowledge is what you get when you read the directions, experience is what you get when you don't." - Unknown
https://www.youtube.com/user/Supervroum91
Avatar de l’utilisateur
Joe
Boulet
 
Messages: 7632
Inscription: 17 Juin 2004, 06:40
Localisation: Une roue sur le vibreur...

Re: [Opel Speedster 2.2] Retour d'expérience - Carnet de bord

Messagede clem » 06 Aoû 2018, 12:41

Bon c'est cool t'as un radia de rechange comme ca :D
Avatar de l’utilisateur
clem
Boulet
 
Messages: 9964
Inscription: 16 Juin 2004, 12:34


Retourner vers Supervroum

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron