COUPE DE FRANCE DES CIRCUIT
DIJON - 29/30 MARS 2008



SITE OFFICIEL DU CIRCUIT DE DIJON

 



Salut,

Voici un petit résumé de ma première participation à la coupe de France des circuits, à Dijon Prenois.

La tronche du peloton en GrA :

Une photo

Une deuxième






Le contexte


Pour la première fois, je participe en tant qu'engagé, dans une écurie (ceux qui ne l'auraient pas compris ne lisent vraiment pas le forum :lol:).
Donc je viens avec ma combi, mes gants, mes chaussures... l'auto et mon casque m'attendent sur place depuis le Vendredi.
Tout ce qui se passe sur le circuit est pris en charge (même les déjeuners au self du circuit) : engagement, vérifs, achat des scéances d'essais, maintenance courante, consommables, bonne humeur...


La structure


3 personnes, qui sont 3 associés : Olivier pour la mécanique, Vincent pour... un peu tout en fait (administratif, bichonnage des conducteurs, pression des pneus, chronométrage, rappel des horaires... bref, l'organisation), et Mathieu essentiellement pour les conseils de conduite.
Un camion semi remorque, avec de la place pour transporter 4 autos dedans, et un coin motor-home (cuisine, canapé-couchette) qui permet à l'équipe de dormir sur le circuit.
3 autos sont à Dijon : 2 206 rps, et une 1 Clio2 Cup.
Un box est loué pour les 3 autos, donc a le plaisir d'être à l'abris en cas de pluie, et de ne pas s'em*****r à aller dans le paddock, tout se fait dans les stands... comme les vrais !




Nous sommes 3 conducteurs, Xavier, un copain, qui partage l'aventure sur la 206 n°90 (première course après quelques stages de conduites et journées club, et 2 journées d'essais avec l'écurie), Harry qui roule sur la Clio Cup (qui a roulé en rps, en endurance en clio3 cup...), et moi (dont le palmarès serait trop long à écrire ici :p)


L'agenda du week-end

Samedi : essais libres (5 fois 25 mn)
Dimanche : 3 manches de courses (2x5 tours, 1x8 tours pour la finale)

Rendez-vous à 9h à l'entrée du circuit, on découvre les autos, le camion, l'équipe, dans la bonne humeur et sous un grand soleil :)
La première scéance d'essais berline est à 10h, donc pas le temps de glandouiller (juste un premier brieff avec Mathieu sur le circuit, les rapports de boite, les trajos) : hop, en combi et on saute dans l'auto.
C'est là qu'on apprend que 5 séances d'essais sont prévues dans la journée... elles font 25 mn chacune.
On nous explique aussi le fonctionnement du panneautage : les chronos sont communiqués à chaque tour depuis le mur des stands... on s'y croit !

Pour parfaire le tout, Ironfab nous rejoint : il est directeur de course pour les manches du GrN (dommage on est en groupe A), et passe la journée d'essais à faire des tours dans une Clio v6 avec les gyrophares pour soi-disant vérifier que la piste est bien, après chaque manche d'essais (2 par heure de 9h à 17h30).

Les essais

Première fois dans une 206 rps, ça fait bizarre, je me sens dans un camion en descendant de mon speedster.
Première série de tours, je trouve l'auto complètement floue, limite dangeureuse, en se dandinant au freinage, je me sens mal à l'aise, et je ne vois pas bien comment faire pour y arriver.

Premier dé-brieffing, Mathieu m'explique que les pneus (exalto utilisés en rps) en sont la cause, mais qu'il faut y croire : j'ai senti la phase de calage, il faut la dépasser, ensuite ça bouge plus et ça passe très vite !
... oui, il suffit donc d'y croire...

Deuxième manche d'essais, on tourne avec Xavier en 1:48, de mieux en mieux, malgré une population en piste... plutôt rapide.
Des GT3 Cup, des protos, des Clio Cup, mais aussi une Logan Cup (avec qui on s'est arsouillé tout le week-end :D), une Clio RS GrN immatriculée (il est resté derrière aux essais), une 306 GrN... bref, le passage des avions était délicat au début, mais avec l'habitude c'est pas trop gênant et le comportement des autres en piste était globalement correct, pas tendre mais correct.

Le temps de référence de Mathieu avec ces pneus est à 1"44"6, on a donc une marge de progression significative.

Au fur et à mesure, l'auto se laisse apprivsoiser, il suffit de ne pas avoir peur à l'inscription, on croit que l'arrière se sauve, mais en fait il se cale, ensuite on remet du gaz... et là c'est surprenant, même à fond de 3-4, ça sousvire à peine, on est carrément sur un rail.

On tombe les chronos à 1"46 puis un 1"45"6 qui restera mon meilleur temps du week-end (je referai le même en course, à 3 dixième près).

La découverte du circuit et de l'auto aura prit une bonne heure de roulage, et encore avec un peu plus de temps je pense qu'il restait de quoi améliorer.

Pouas rentre effectivement en 4 et passe à fond à partir de la moitié de la courbe, mais c'est chaud sur la bosse car ça sous-vire pas mal, et en 4 ça fait un peu peur.


La course

Dans la journée du 30 mars, j'ai réalisé 3 fois mon rêve de gosse : prendre le départ du course en peloton, sur circuit.

Ca a commencé par des crampes d'estomac persistantes en fin de nuit, à tel point que je me suis levé à 5h30 pour voir la tronche du ciel : pas de pluie... c'est déjà ça :peur:





1ere manche

En arrivant sur place, je me rends compte que j'ai peur, la prochaine étape c'est de se mettre en pré-grille... et je pars (première grille tirée au sort pour les non classés) de tête 22 sur 38.
Lors de la mise en grille, je vois qu'il y a des 206 RCC, des Clio Cup... qui vont partir derrière moi... glagla j'aurai du coller un "A" sur ma vitre arrière, histoire qu'ils m'évitent... je me rends compte que je transpire alors même qu'on est pas parti pour le tour de chauffe.

Le tour chauffe... pour un non-initiés ça donne le ton, tout le monde chauffe les pneus... ou chauffe la pression je ne sais pas trop car j'ai l'impression que mon prédécesseur va m'emplâtrer à chaque zig-zag... je le laisse passer... et le suivant fait pareil... c'est donc normal... maman... je vais peut-être pas y aller.

La mise en grille définitive est un peu longue, puis vient l'évacuation de la piste.

Gloups...

Les feux s'allument, 6-5 (merde j'ai oublié de mettre la première !!!!!!) - 3-2-1 : Gaz !

Là le temps s'arrête, je poursuis celui qui me précède qui se fraye un chemin dans un gros bordel fumant à grand coups de rétros et en le suivant je gagne au moins 6 places :)
Dans le bruit, je n'entends plus le moteur et je perds de précieux dixièmes en première-seconde :/
Dans le premier virage (4 autos de front partout) une auto part en tête à queue en plein milieu, j'essaye de l'éviter sans perdre trop de temps, ça passe, je suis vivant, mais j'ai perdu au moins deux places en passant par l'extérieur.

La suite se passe a peu près bien, ça passe très près dans tous les sens, j'essaye de rester dans le rythme mais je suis gêné dans les virages, et la différence de moteur se fait sentir dans chaque bout droit.

A partir du deuxième tour, le peloton s'éclaircit, et dans la suite de la première manche je n'ai arsouillé de près avec personne.
C'est très relatif car en baissant de rythme, les 5-6 qui trainaient pas loin derrière se seraient fait un plaisir de me laisser sur place.
Donc pas d'arsouille mais toujours l'envie d'aller au plus vite, sans faire de conneries.
Les temps sont similaires aux temps des essais (voir un poil mieux, je ne sais plus) donc ça va.

Je finis 31/38, et vu le meilleur tour de la 206 qui est 2 places devant, je pense sérieusement que les chronos avaient un problème (1"32 c'est tout simplement un meilleur temps que le premier :lol:)

RESULTATS DE LA MANCHE 1

2eme manche

Là on est reclassé, c'est un peu compliqué mais on s'y fait.
On est 38 au départ en GrA.
Par tranche de 12, on est en grille inversée, donc le premier est 12°, le second 11°... etc etc et donc le 24° est en treizième position sur la grille (vous suivez toujours, on a changé de tranche de 12 :lol:)

Je pars dans un peloton de 206 et je finis en gros au milieu du petit tas.
Notre voisin de stand, qui roule dans la Logan Cup (il a gagné la JP Cup Feu Vert) est derrière, donc ça va (on s'est bataillé pendant les essais, c'était super sympa).

Le départ se passe bien, encore un crash dans le premier virage, puis un autre dans la cuvette au deuxième tour (du liquide de refroidissement a coulé sur la piste, ce qui impose de soulager à cet endroit, on perd un peu de temps mais ça reste fort sympathique, car je parviens à contenir les 206 qui sont pas loin derrière.

Je finis 30/38.

RESULTATS DE LA MANCHE 2

3eme manche (la finale)

Là, j'ai rien compris au reclassement mais je pars 3° des 206, donc plutôt enthousiaste.

Au départ, je me décale pour laisser passer un furieux (30 mètres après le départ) qui passe carrément en force devant et qui explose 2 rétros au passage sur les autos devant (1 à gauche, l'autre à droite)... et... je me retrouve derrière un "poulpe", à moitié cramponné à la grille... ou avec son frein à main coincé... je soulage, je perds au moins 5 places, et je me repositionne dans l'aspi de la Logan.

Bien qu'en fond de grille, on s'est tiré une bourre mémorable, lui avec ses slicks et son chassis "même sans freiner ça passe quand même" et moi avec mon moteur "même d'une main je te laisse sur place si ça monte", on s'est doublé plusieurs fois... parfois en dehors de la piste... et ça a été le petit drame du week-end.

En ligne droite, le panneau "Drive Through" avec son numéro est signalé par les commissaires.
Je pense donc qu'il va prendre sa pénalité (passage au stands) au prochain tour.
Le tour suivant (il était devant), il ne rentre pas : ça tombe bien, j'étais dans son aspi :ddr: et là : "Drive Through n° 95"
Oups, c'est moi... bon il à l'air de savoir, j'ai du mal comprendre, y'a pas besoin de rentrer aux stands.

Tour suivant (là on était de front en train de se chatouiller les rétros :D) : "Drive Through 95 - 97" avec un signe d'agacement des commissaires.

Mais le pire est à venir...

Le tour d'après, je suis devant (pas de beaucoup) à la faveur de quelques fermages de portes un peu sauvage (mais merde à la fin c'est la course :D) et, à la sortie de Pouas (le grand droite fond de 4 d'avant la ligne droite) je vois une Clio 3 Cup qui nous rattrappe (le premier qui nous prend... un tour) et le drapeau à damier juste devant.

J'ai pas réfléchit, et je coupe, dégoulinant mais heureux d'avoir terminé sur une belle arsouille saignante mais sympa, et sans contact (c'est mieux pour le porte monnaie :lol:)

En fait le drapeau c'était pour la Clio qui venait de boucler ses 8 tours... il nous restait donc un tour à boucler, et on est rentré au stand (la Logan s'est faite avoir aussi).

C'est là qu'Ironfab nous rejoint.... quoi ? Le Drive Through, ah bin pas bien compris alors dans le doute pas arrêté... ah ? pas bien ? collège des commissaires ? Pénalité ... oups...

20 secondes chacun, et paf, nous voilà en fond de grille (bon de toute façon on était pas tellement devant :lol:)

RESULTATS DE LA MANCHE 3 - FINALE



Les commissaires ont été sympa, on s'est excusé, on s'est bien marré... et on a signé le "pv", et c'est ainsi que c'est achevé un bon week-end de première course sur circuit : un grand moment de bonheur :)




Le plaisir de la structure...

A chaque tour, le chrono apparaît sur le mur des stands grace au panneautage.
A chaque retour au stand, mesure immédiate des pressions de pneus et marquage dans le cahier.

Ensuite c'est Vincent qui rentre l'auto (enfin à la fin je le faisais moi-même, guidé par lui, faut pas déconner je sais faire un créneau :p), qui contrôle les freins, les niveaux, l'essence, l'état des pneus.

Mes impressions sont demandées à chaque fois, et même si j'ai rien à dire on m'écoute :lol:

Mathieu nous a observé depuis le bord de la piste à différents endroits, on a donc pu améliorer grace à ses conseil plutôt fins (surtout vus de loin) qui ressemblaient à ça :

- là tu soulages trop longtemps et trop fort, tu devrais soulager moins fort moins longtemps, là ça passe à fond
- là tu colles la cordes trop longtemps et tu la contraries trop, ça sature le train avant, essaye d'enrouler plus, tu sortiras pareil mais avec plus de vitesse dans la courbe
- là je te vois pas mais d'après ce que tu dis, tu devrais coller la corde très tôt pour être mieux sur le suivant...

La Clio rencontre quelques soucis techniques : qu'à cela ne tienne, le moteur-boite sera sorti de l'auto, réparé puis remonté 6 heures plus tard... d'autres anecdotes de ce type (ambiance si c'était moi je remballe, mais là ça répare et ça re-roule pour la manche suivante) surviendront dans le week-end... c'est là qu'on comprend comment Olivier (le mécano) sait :
- emplâtrer une 206 de face dans le rail à Magny-Cours pendant les essais du Samedi (le phare avant gauche dans la tourelle d'amortisseur)
- la remonter dans la nuit sur place (tirer le longeron...)
- la présenter aux techniques le Samedi matin à 7h30
- permettre à Mathieu de faire un nouveau record du tour avec cette auto lors de la course

A la fin du meeting (Dimanche pm), à la question : "je peux vous aider à ranger", la réponse est "bien sûr, va te changer, on s'occupe du reste".
30 mn plus tard, les 3 autos sont dans le camion, et il ne reste plus qu'à partir comme je suis venu... ou plutôt comme j'aurai été chercher le pain ou rendre visite à ma tante :lol:





Le plaisir de connaître un Directeur de Course...

Déjà ça permet de papoter avec quelqu'un qu'on avait pas vu depuis quelques années :)
Ensuite un grand merci pour avoir permit d'aider à la Clio de repartir pour la dernière manche, là où les techniques n'étaient pas très chauds pour pas dire pas d'accord...
Et pour finir, un tour en passager d'une Clio v6 pleine de gyros c'est marrant comme tout, surtout que j'étais jamais monté dans une Clio v6, et que ça me plairait bien d'en essayer une un jour :-)




Bon, la prochaine manche est à Charade les 17 et 18 mai, je pense qu'on va bien s'amuser.






Merci d'avoir tout lu (ou en diagonale, car là finalement y'a une sacré tartine :o)






Pour toute question complémentaire sur le site, ou tout simplement sur l'art de brûler ses pneus en moins d'une heure :
merci de nous contacter par l'intermédiaire du forum, qui est accessible à tous :o)